A Propos

Le projet diabète interURPS 2017 regroupe un ensemble de six URPS d’Ile-de- France désirant travailler en coordination et complémentarité sur le thème du diabète :

  • L’URPS Chirurgiens-Dentistes
  • L’URPS Masseurs-kinésithérapeutes
  • L’URPS Orthoptistes
  • L’URPS Pédicures-podologues
  • L’URPS Sages-femmes
  • L’URPS Pharmaciens

Les actions sont programmées au mois de octobre-novembre 2017, autour de la journée mondiale du diabète (le 14 novembre 2017).

Valeurs ajoutées du projet :

En effet l'expérience des années précédentes a mis en évidence le rôle de chacun, maillons indispensables dans la prise en charge du patient diabétique. Sur le terrain l'insuffisance de coordination entre les professionnels de santé mais aussi la méconnaissance des compétences de chacun nuit à la prise en charge de cette pathologie.

En outre, lors de ce projet nous avons pu aussi développer un maillage plus important avec les réseaux diabète, les associations mais aussi les hôpitaux, centres de santé et les communes.

Outre, l’évaluation des facteurs de risque du patient chaque professionnel de santé a une compétence particulière dans la prise en charge des patients et la sensibilisation du diabète.

Les Sages-Femmes

le risque de diabète de type 2 chez une femme ayant eu un diabète gestationnel est accru. Les sages-femmes interviennent dans le dépistage du diabète lors de la grossesse et lors du suivi gynécologique, elles jouent un rôle de prévention dans l'alimentation des femmes enceintes et de leur nouveau-né.

Les Orthoptistes

les complications oculaires font parties des principaux risques de la pathologie diabétique. Les orthoptistes peuvent et doivent informer le public sur les conséquences oculaires et visuelles du diabète, et préciser leur rôle dans le dépistage de la rétinopathie diabétique.

Les Pharmaciens

4 millions de passages jours en officine, et la proximité avec les patients fait de la pharmacie d’officine un acteur majeur de la prévention et plus particulièrement dans le dépistage diabète. Outre ses compétences initiales, à savoir la dispensation du traitement et des conseils qui y sont associés, le pharmacien peut évaluer les facteurs de risque de tous les patients, et les biens portants qui fréquentent son officine et leur proposer un test de glycémie capillaire. Pour les patients déjà diagnostiqués diabétiques, le pharmacien doit travailler en coopération avec l’ensemble des professionnels de santé de terrain pour qu’ils puissent offrir ensemble, une prise en charge complète et optimale. Aussi, le pharmacien se doit de connaître les compétences de tous les professionnels de santé qui l’entourent.

Les Chirurgiens-Dentistes

les maladies parodontales sont qualifiées de « sixième complication du diabète ». De plus, les patients diabétiques atteints d’une maladie parodontale sévère ont trois fois plus de risque de mortalité notamment de cause cardiovasculaire, que les diabétiques sans maladie parodontale ou avec une maladie parodontale modérée. En outre, le traitement des parodontopathies permet une amélioration de l’équilibre glycémique des diabétiques.

Les Pédicures Podologues

ont un rôle prédominant dans l’éducation du patient diabétique sur la conduite à tenir pour éviter les complications du diabète au niveau des pieds. Ils doivent dispenser des conseils sur le chaussage, le soin et l’entretien quotidien des pieds. En outre, à l’aide d’un parcours de sensibilité, ils peuvent mettre en avant et expliquer à leurs patients l’une des complications la plus fréquente au niveau du pied : la perte de sensibilité pouvant déboucher sur nombres de complications bien plus graves (mal perforant plantaire, amputation)

Les Masseurs-Kinésithérapeutes

L’éducation thérapeutique est l’axe central de l’accompagnement du patient. Pour le diabète, le kinésithérapeute privilégie la prévention et le traitement des complications (troubles musculo-squelettiques, neuropathies, artériopathies). Selon les recommandations de l'Alfediam, l'activité physique régulière améliore la qualité de vie des patients diabétiques de type II, c'est ici que le kinésithérapeute intervient, dans le cadre de l'éducation du patient diabétique, pour apporter connaissances et motivation au cours d'un atelier. Il contribue ensuite au réentraînement physique permettant au patient de s'autonomiser.

Le suivi du patient dépisté est un axe majeur de notre projet. Aussi, nous avons mis en place un système de lettre T afin de s’assurer de la prise en charge médicale des patients dépistés avec un taux de glycémie anormalement élevé


Une fiche de suivi patient pré-timbrée et flyer patient
(expliquant l’utilisation de la fiche de suivi)

Si le patient a un taux de glycémie trop élevé, selon les normes HAS, le professionnel qui a réalisé le test, l’oriente vers son médecin traitant. En plus de cela, il lui remet une fiche de suivi pré-timbrée et numérotée, composée de deux volets que le patient devra renvoyer à l’URPS Pharmaciens par la poste à l’issu de ces deux rendez-vous avec son médecin traitant (prescription d’un bilan sanguin et interprétation du résultat). Pour expliquer la démarche à son patient, le professionnel remet également à son patient un flyer explicatif.

Ce système est particulièrement efficace car nous avons reçu un retour de 20% des patients orientés vers leurs médecins traitants.

Le suivi du patient dépisté est un axe majeur de notre projet. Aussi, nous avons mis en place un système de lettre T afin de s’assurer de la prise en charge médicale des patients dépistés avec un taux de glycémie anormalement élevé

Le décret du 5 août 2016, qui permet à certains professionnels de santé de pratiquer des tests de glycémie capillaire préconise une traçabilité du matériel utilisé et impose des règles de qualité très précises.

Donc conformément à la législation, l’URPS fournit une procédure d’assurance qualité et des feuilles de traçabilité à tous les professionnels souhaitant réaliser des tests de glycémie capillaire et y étant autorisés. Cette procédure d’assurance qualité relate, entre autre :

  • de la formation suivie par les professionnels de santé pour réaliser les tests,
  • des bonnes pratiques et du protocole de dépistage,
  • des contrôles du matériel,
  • de la remise des résultats au patient
  • de l’orientation du patient vers une prise en charge médicale (médecin traitant, service hospitalier, ....)

Actions du projet :

Le projet diabète interURPS 2017 est articulé autour de trois actions distinctes :